LEONID NEVZLIN

57 ans | Détournement de fonds public et abus de pouvoir

 

Né en 1959 à Moscou, Leonid Nevzlin est un ancien actionnaire du groupe pétrolier Ioukos. Il fait partie des oligarques russes déchus, qui ont fait leur fortune lors des années Eltsine. En 2003, alors que certains de ses associés sont inquiétés par la justice russe, il fuit le pays pour Israël, dont il obtient rapidement la citoyenneté. Depuis mis en examen par les autorités russes, il vit toujours en Israël et refuse de se présenter devant la justice de son pays

***

 

Une ascension rapide

 

Né en 1959 dans un milieu modeste, et diplômé de l’Institut de l’industrie du pétrole et du gaz de Moscou, Nevzlin travaille comme développeur informatique pour une organisation externe du ministère de Géologie. L’année 1987 marque un tournant dans son parcours : c’est à ce moment qu’il rencontre celui qui deviendra son principal associé, Mikhail Khodorkovski, qui vient de fonder le Centre de la créativité scientifique et technique de la jeunesse (MENATEP), qui se transformera ensuite en l’une des banques les plus importantes de la Russie post-Soviétique. En 1995, la banque s’empare pour 350 millions de dollars du groupe pétrolier Ioukos dans le cadre du programme « des prêts pour des actions ». Dans les années qui suivent, le développement fulgurant de Ioukos fait de Nevzlin l’un des hommes les plus riches de Russie. Cet enrichissement express lui permet de rentrer en politique : en 2001, il est élu Sénateur de la Fédération de Russie.  

 

Affaire Ioukos, fuite et accusations

 

En 2003, un scandale de fraude et d’évasion fiscale impliquant certains dirigeants de Ioukos éclate et le groupe est nationalisé. En octobre, Mikhail Khodorkovski est arrêté dans le cadre de l’enquête et Leonid Nevzlin fuit la Russie pour Israël. En janvier 2004, la justice russe demande l’extradition d’un Nevzlin désormais citoyen israélien, afin qu’il puisse être jugé pour évasion fiscale. [1]. La demande est rejetée pour « manque de preuves ». En juillet, l’affaire prend un tour macabre : la justice russe soupçonne à présent Nevzlin d’être impliqué dans le meurtre de plusieurs concurrents[2]. En décembre 2006, les autorités suspectent également Nevzlin d’être derrière l’assassinat par empoisonnement d’Alexandre Litvinenko, un ancien agent secret russe qui avait rencontré Nevzlin quelques semaines avant de mourir[3]. En 2008, l’oligarque est condamné par contumace à la prison à perpétuité pour meurtre[4].

 

Bataille judiciaire

 

Depuis 2005, Leonid Nevzlin mène une procédure judiciaire internationale à La Haye contre la Russie pour obtenir des dédommagements pour ce qu’il appelle « l’expropriation » des actionnaires de Ioukos par les autorités russes. La cour lui donne d’abord raison en 2014, en condamnant l’Etat russe à verser 50 milliards de dollars aux actionnaires de Ioukos[5], avant de donner gain de cause à la Russie en appel, en avril 2016. Nevzlin et d’autres anciens actionnaires de Ioukos espèrent toujours faire condamner l’Etat russe dans cette affaire[6], mais aucune condamnation définitive n’a été prononcée à son encontre à ce jour, que ce soit en France, au Royaume-Uni ou en Allemagne, où des procédures avaient été initiées.

 

Les autorités russes continuent pour leur part de demander l’extradition de Nevzlin, afin qu’il purge la peine qui lui a été imposée. Il continue pour le moment de de vivre en Israël, où il échappe à toute poursuite.

 

 

 

 

CHRONOLOGIE DE l’AFFAIRE NEVZLIN

 

2003

·         Octobre : arrestation de Khodorkovski et fuite en Israël

·         Obtention de la citoyenneté en Israël

2004

·         Janvier : demande d’extradition adressée aux autorités israéliennes.

·         Juillet : soupçons de complicité dans plusieurs affaires de meurtres par la justice russe.

2005

·         Lancement de la procédure judiciaire internationale par Nevzlin et certains de ses camarades contre l’Etat russe.

2006

·         Décembre : Il est soupçonné d’être impliqué dans la mort par empoisonnement d’Alexandre Litvinenko.

2008

·         Août : Condamnation à la prison à perpétuité par contumace pour complicité de meurtre.

2014

·         Juillet : Un panel international de juges à La Haye condamne Moscow à verser un dédommagement de $50 milliards aux actionnaires de Ioukos.

2016

·         Avril : la cour annule le jugement rendu en faveur des actionnaires de Ioukos en 2014.

 

[1] « Russia seeks extradition of oil tycoons Nevzlin, Dubov from Israel », Globes, 25 janvier 2004

[2] « Yukos fugitive faces murder pact charges », Julius Strauss, The Telegraph, 27 juillet 2004

[3] « Oil billionaire named in Litvinenko inquiry », Duncan Gardham, The Telegraph, 28 décembre 2006

[4] “Russian Court Finds Yukos Boss Guilty of Murders”, RFE/RL, 1er août 2008

[5] « Court orders Russia to pay $50 billion for seizing Yukos assets », Reuters, 28 juillet 2014

[6] « Dutch Court Overtuns $50 Billion Ruling Against Russia in Yukos Case », The New York Times, 20 avril, 2016