Milliardaires en cavale

Au cours des dernières décennies, l’Europe a accueilli des milliardaires en fuite, traversant  le globe dans l’espoir d’échapper à la justice des pays dans lesquels ils avaient fait fortune.

Craignant d’être arrêtés pour fraude, détournement de fonds ou autres malversations, ils se sont réfugiés dans les lieux les plus privilégiés du continent européen.

Du Seizième à Belgravia, de Milan à Berlin ou encore de la Costa Smeralda aux stations de ski prisées des Alpes, ces riches magnats sont sur le point d’assurer leur résidence permanente aux côtés du beau monde européen.

Les pages suivantes recensent les histoires invraisemblables de dix milliardaires qui mènent au sein de nos frontières un somptueux train de vie alors qu’ils sont poursuivis par la loi.

C’est l’histoire d’une poignée d’hommes qui ont accédé aux plus hauts rangs de la société à une allure déconcertante en étant partis de presque rien. Les origines de leur fortune demeurent énigmatiques.

Mais c’est aussi l’histoire d’acteurs très haut placés qui ont vu leur bonne étoile se retourner contre eux tout aussi brusquement. Du jour au lendemain, ils n’étaient plus au-dessus de la loi.

Epaulés par quelques bons avocats et lobbyistes politiques, ils ont concocté un alibi idéal.

Ils se sont inventés philanthropes.

Ils se sont revendiqués dissidents politiques.

Ils se sont ralliés à des libéraux dans leur pays natal.

Ils se sont associés aux Européens critiques de la politique mise en œuvre dans leur pays d’origine.

Cette stratégie leur a offerte une parfaite couverture politique et juridique.

Ils se sont dits victimes d’une justice implacable, des innocents parmi d’autres innocents bernés par un système politique qui bafoue l’Etat de droit et au sein duquel tout opposant ne peut échapper à la prison.

Jusqu’ici, il semble que leur rhétorique ait fonctionnée. Mais ces histoires sont-elles crédibles ?

Jugez-en par vous-même.