ANDREÏ BORODINE

50 ans | Fraude, corruption et abus de pouvoir

Né en 1967 à Moscou, en Russie, Andreï Borodine fut le dirigeant de Bank of Moscow, l’une des plus importante banque du pays, entre 1995 et 2011. En 2011 il apparaît sur la liste Forbes des milliardaires, avec une fortune estimée à 1 milliard de dollars[1]. Il est aujourd’hui l’un des sept plus riches citoyens russes installés en Grande-Bretagne[2].

*** 

Affaires prospères et protections politiques

C’est après avoir effectué son service militaire au sein du KGB et obtenu son diplôme en Finance et en Economie qu’Andreï Borodine a commencé à exercer comme banquier. Il entame sa carrière en Allemagne, à la Dresdner Bank, au début des années 1990. En 1993, il quitte la banque et retourne en Russie, où il est nommé conseiller économique et financier par le maire de Moscou, Yuri Luzhkov. En 1995, Yuri Luzhkov décide de créer une banque régionale, la Banque de Moscou. C’est Andreï Borodine qui est choisi pour la diriger.

Bénéficiant du patronage du maire de Moscou, Andreï Borodine fait prospérer l’établissement financier dont il a la charge. D’une banque régionale, la Banque de Moscou va devenir une des plus grandes institutions financières russes, au même titre que VTB ou Sberbank. La banque résiste tellement bien à la crise financière qui frappe la Russie en 1998, qu’Andreï Borodine est suspecté de bénéficier de protections politiques de son mentor Yuri Luzhkov.

Incohérences, abus de pouvoir et détournement de fonds

Quand Yuri Luzhkov est démis de son poste de maire par Dimitri Medvedev en 2010, Andreï Borodine se retrouve dans une situation délicate. Dès sa prise de fonction, le nouveau maire Sergueï Sobianine, demande un audit de la Banque de Moscou, lancé en décembre 2010, avec pour objectif de long-terme de vendre les parts que la ville y détient et d’ainsi privatiser l’établissement bancaire. Il ressort de cet audit qu’Andreï Borodine possède – avec son ami et vice-président de la banque, Lev Alaluyev – 20,3 % du capital de la banque, alors que ses revenus ne semblent pas lui permettre de tels investissements[3]. En décembre 2010, la Chambre d’audit de la Fédération de Russie annonce ouvrir une enquête pour détournement de fonds. 

Dès lors, une bataille s’engage pour le contrôle de la Banque de Moscou. Borodine combat notamment la vente à la banque VTB des parts de la banque de Moscou détenues par les autorités municipales, conclue en février 2011. Suite à la prise de contrôle de la Banque de Moscou par la VTB, Borodine va vendre ses parts dans l’établissement à Vitaly Yusufov, qui finance l’opération par un prêt accordé par la Banque de Moscou sur ordre de Borodine lui-même. Ce prêt entraine l’ouverture de poursuite à l’encontre de Borodine pour abus de pouvoir. En avril, la cour du district de Tverskoï le démet de ses fonctions de président de la Banque de Moscou. L’ancien dirigeant de la banque est ensuite accusé par la justice d’avoir détourné plus de 455 millions de dollars du budget de la ville de Moscou, entre 1995 et 2010, en prêtant de l’argent public à des sociétés écrans, qui reversaient ensuite cet argent à la femme de Yuri Luzhkov, Yelena Baturina[4].

En 2011, après la vente de ses parts dans la Banque de Moscou, Andreï Borodine s’enfuit pour le Royaume-Uni, où il obtient le statut de réfugié politique en 2013[5]. Ses biens ont été saisis en Suisse, Belgique[6], en Lettonie[7] et au Luxembourg, à la demande de la justice russe. En mars 2013, le cabinet américain Deloitte, en charge d’un audit des comptes de la Banque de Moscou, identifie des fraudes commises par les dirigeants, sur une période courant de 2007 à 2011[8].  Peu de temps après, en mai 2013, la Chambre criminelle fédérale suisse reconnait[9] finalement que la banque a été victime de malversations financières.

Andreï Borodine vit actuellement au Royaume-Uni. Il fait toujours l’objet de procédures judiciaires en Russie et en Suisse.

[1] https://themoscowtimes.com/articles/moscow-tops-new-york-for-billionaires-5543
[2] http://nordic.businessinsider.com/sunday-times-rich-list-richest-russians-living-in-britain-by-net-worth-2017-2/
[3] http://uk.reuters.com/article/russia-bankofmoscow-borodin-idUKLDE73713H20110408
[4] https://themoscowtimes.com/articles/former-bank-of-moscow-chief-borodin-fumes-9689
[5] http://www.bbc.com/news/world-europe-21627481
[6] http://www.bbc.com/news/world-europe-21627481
[7] http://rapsinews.com/judicial_news/20130821/268610927.html
[8] https://www.ft.com/content/bc88baa4-827c-11e2-8404-00144feabdc0
[9] http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/from-russia-with-hate-whats-not-to-like-about-billionaire-andrey-borodins-life-8706580.html

CHRONOLOGIE DE l’AFFAIRE BORODINE

Russie SuisseRoyaume-UniLettonie

 

 Russie

Europe

2010

  • 2010 : Dimitri Medvedev démet de ses fonctions Luzhkov, maire de Moscou, qui est remplacé par Sobianine.
  • Décembre 2010 : après avoir déclaré vouloir vendre les parts que la ville de Moscou possède dans la Banque de Moscou, Sobianine demande un audit.
  • 21 décembre 2010 : la Chambre d’audit de la Fédération de Russie annonce lancer une enquête pour détournement de fonds. 
 

2011

  • 12 avril 2011 : la cour du district de Tverskoï démet Borodine de ses fonctions de président de la Banque de Moscou.
  • Avril 2011 : Borodine vend ses parts dans la Banque de Moscou, pour 1,1 milliard de dollars, à Vitaly Yusufov. Yusufov acquiert ces parts en bénéficiant d’un prêt de la Banque de Moscou sur ordre de Borodine.
  • Avril 2011 : Suite à la vente de ses parts, Borodine prend la fuite et s’envole vers le Royaume-Uni.
  • Octobre 2011 : le bureau du procureur général de Suisse lance une procédure criminelle contre Borodine et gèle 368 millions de dollars sur ses comptes.

2012

   

2013

 
  • 1er avril 2013 : Borodine obtient l’asile politique au Royaume-Uni.
  • 15 mai 2013 : la cour d’appel de la chambre criminelle fédérale de Suisse déclare la Banque de Moscou comme victime d’un détournement de fond, en accord avec la loi Suisse.
  • 21 août 2013 : les biens de Borodine sont saisis en Lettonie, selon le procureur adjoint russe Alexandre Zvyagintsev.   

2014

   

2015

   

2016

  • 13 Mai 2016 : la justice russe demande au Royaume-Uni de saisir sa résidence – la plus chère du Royaume-Uni.