ANAR MESHIMBAEVA

46 ans | Détournement de fonds public et abus de pouvoir

Née en 1970, à Oust-Kamenogorsk, Kazakhstan, Anar Meshimbaeva est l’ancienne présidente de l’Institut statistique de la République du Kazakhstan. Accusée d’avoir détourné plus de 2 millions d’euros de fonds publics, elle fuit le Kazakhstan pour la Turquie, puis les Emirats Arabes Unis, où elle échappe longtemps à la justice. Finalement extradée vers le Kazakhstan, elle purge actuellement une peine de sept ans de prison

***

 

Détournement de fonds publics et abus de pouvoir

 

Diplômée de l’Université d’Etat de Moscou en 1994, Anar Meshimbaeva gravit rapidement les échelons de la fonction publique kazakhe entre 1998 et 2007. Elle occupe plusieurs postes de premier plan dans différentes entités gouvernementales telles que l’Agence pour la planification stratégique, le Ministère de l’Économie et du Budget et l’Institut des recherches économiques, mais aussi au sein des services de l’administration présidentielle. En 2007, elle devient Présidente de l’Institut statistique, ce que lui donne plein pouvoir sur la gestion de l’agence.

 

En octobre 2009, Meshimbaeva et deux autres dirigeants de l’Institut sont accusés d’avoir détourné 764,8 millions de tenge (2,03 millions d’euros), normalement affecté au recensement annuel de la population.[1] Contrainte à la démission, elle s’enfuit à Antalya en Turquie, avant d’être inculpée in absentia pour détournement de fonds publics alloués au recensement de 2009 et abus de pouvoir lors d’un appel d’offre relatif à l’achat de climatiseurs pour serveurs informatiques, qui aurait fait perdre à l’Etat plus de 3,5 millions de tenge[2].

 

Tentatives de fuite avant l’arrestation

 

En cavale, Anar Meshimbaeva échappe à la justice jusqu’en 2012, date à laquelle Interfax rapporte qu’elle a été identifiée aux Émirats Arabes Unis, peu de temps avant la signature d’un traité d’extradition entre le Kazakhstan et le pays du Golf[3]. Malgré la signature de l’accord, Meshimbaeva parvient à échapper à l’extradition, dans des circonstances qui demeurent peu claires. Le 6 février 2013, elle est finalement arrêtée par les autorités russes. Cinq jours plus tard, le bureau du Procureur Général du Kazakhstan demande son extradition auprès du bureau du Procureur Général de la Fédération de Russie, qui approuve la demande le 6 juin[4].

 

Condamnation au Kazakhstan

 

Extradée vers le Kazakhstan le 7 septembre 2013, elle est transférée au bureau du procureur kazakh le 10 octobre, après l'achèvement d'une enquête menée par la police financière[5]. Le 4 décembre, le deuxième tribunal de district d'Astana ouvre un procès contre Meshimbaeva[6], dans lequel elle a plaidé non coupable[7]. Finalement, le 14 février 2014, un tribunal de district d'Astana[8] la condamne à 7 ans de prison avec confiscation de propriété et interdiction d’occuper un emploi public pendant 5 ans, contre lequel elle fait appel sans succès[9]. Les autorités kazakhes ont refusé à deux reprises ses demandes de probation, en 2016[10] et en 2017[11].

 

 

CHRONOLOGIE DE L’AFFAIRE MESHIMBAEVA

 

 

Russie - Kazakhstan

 

 Russie

Kazakhstan

2009

 
  • ·         Meshimbaeva fuit en Turquie à la suite de sa mise en examen pour détournement de fonds.
  • ·         Elle est placée sur la liste des personnes recherchées par Interpol.

2012

 
  • ·         Meshimbaeva est repérée aux Emirats Arabes Unis.
  • ·         Signature du traité d’extradition entre le Kazakhstan et les Emirats Arabes Unis.

2013

  • ·         6 février : Meshimbaeva est arrêtée par la justice russe.
  • ·         7 septembre : La Russie extrade Meshimbaeva.
  • ·         11 février : Le Kazakhstan demande son extradition.
  • ·         10 octobre : Meshimbaeva est transféré au bureau du procureur général.
  • ·         4 décembre : Début du procès. Meshimbaeva plaide non coupable.

2014

 
  • ·         14 février : Meshimbaeva est condamnée à 7 ans de prison, confiscation de ses biens et interdiction d’occuper un emploi public pendant 5 ans.
  • ·         Elle fait appel de sa condamnation, sans succès.

 

 

 

[1] https://www.thenational.ae/uae/kazakh-fugitive-may-be-extradited-from-uae-1.398933

[2] https://kapital.kz/gosudarstvo/24363/delo-meshimbaevoj-prityanuto-za-ushi.html

[3] https://www.thenational.ae/uae/kazakh-fugitive-may-be-extradited-from-uae-1.398933

[4] https://kapital.kz/gosudarstvo/16846/rossiya-soglasilas-vydat-meshimbaevu-kazahstanu.html

[5] https://kapital.kz/gosudarstvo/21849/zaversheno-ugolovnoe-delo-v-otnoshenii-meshimbaevoj.html

[6] https://kapital.kz/gosudarstvo/24167/eks-zamglavu-statagentstva-etapiruyut-v-astanu.html

[7] https://kapital.kz/gosudarstvo/26738/meshimbaeva-prosila-snyat-s-nee-vse-obvineniya.html

[8] http://www.kazinform.kz/eng/article/2930087

[9] https://kapital.kz/gosudarstvo/32452/srok-zaklyucheniya-meshimbaevoj-ostavlen-bez-izmeneniya.html

[10] http://www.kazinform.kz/eng/article/2930087

[11] https://kapital.kz/gosudarstvo/60172/anar-meshimbaevoj-otkazali-v-uslovno-dosrochnom-osvobozhdenii.html